Origine

Paysans Terre Mer

L’association Paysans Terre Mer est né du credo de François Plassard : “Si la Mer vient à nous, allons à la Mer ».

Avec l’appui de Christine Dauzat, du Cers/Just’Echanges Narbonnais, ils en ont posé les statuts, pour expérimenter de nouvelles pratiques agricoles qui soient génératrices de lien social.

Afin de conforter toute installation en circuit court, calibrée au besoin local (Amap, restauration, cantine …) ou pour permettre un complément de revenu / diversification aux exploitations existantes, fragilisées par les conséquences du changement climatique.

François Plassard

Créateur et initiateur de la tortue maraichère. Chercheur en prospective, ingénieur agronome et docteur en économie, il s’inspire de stratégies de résilience alimentaire et du biomimétisme.

Son discours :

« Ce que la vie a mis en place dans la mer est un modèle de production circulaire d’échanges entre les poissons, les coquillages filtreurs et les algues, où « rien ne se perd, tout se transforme ».
Des peuples Amérindiens comme les Aztèques, ou d’autres en Asie ou Indonésie, ont adapté ce principe sur terre pour produire des légumes et des poissons de manière aussi circulaire.
Cette agriculture circulaire poissons légumes a pris le nom d’aquaponie

Au sortir de la dernière guerre on a préféré une agriculture de type « lineaire » dans les champs, dans notre manière de penser (croissance), dans notre approvisionnement des grandes villes, verrouillée par les prix fixés par la grand Distribution.
Comment muter progressivement ce modèle agricole productif linéaire dans nos têtes et dans nos champs, qui réchauffe dangereusement le climat, pollue et gaspille 70% de notre eau douce, la rareté de demain,…en un modèle productif circulaire pour imiter celui de la mer

Après avoir subi dans nos jardins partagés le début de la montée de la mer par la salinisation de nos terres et de nos puits, nous avons voulu inventer des jardins flottants que nous appelons « tortue maraîchère ».

Nous aimerions développer un nouveau métier de « paysans terre mer » et un nouvel art de vivre alliant l’alimentation, la santé, la monnaie locale…pour ajouter de la vie à nos années comme nous aurons ajouté des années à notre vie ! » 

François Plassard, Président de l’Association Paysans Terre Mer.

Jardin Partagé

 

La construction et l’exploitation de la « Tortue » crée une attractivité locale et intergénérationnelle et génère un potentiel d’activités agricoles, techniques, éducatives et d’animation écotourisme.

Cette démarche peut s’accompagner , à terre, de la production de lupin pour nourrir les poissons. Le lupin est riche en protéines, régénère les sols et représente une alternative de qualité au soja et maïs importés, plus gourmands en eau.

Dans la Narbonnaise, cette culture sur des friches viticoles laissées à l’abandon et colonisées par le pin d’Alep, réduirait les risques d’incendie et d’inondation tout en valorisant les espaces environnant nos villages du littoral.

EN SAVOIR PLUS

©2021 Tous droits déposés.

Nous contacter

N'hésitez pas à nous contacter pour toutes informations complémentaires

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?